J'avais très envie de partager avec vous une expérience que nous avons vécu la semaine dernière. Une expérience qui nous a profondément marqués et transformés... Vous devez bien vous demander de quoi il s'agit, hein?... Et bien, nous avons décidé avec Lj de jeûner pendant 5 jours. Certaines personnes de notre entourage étaient plutôt sceptiques. "Quoi? Ne pas manger pendant 5 jours ? Vous n'allez pas tenir! Et comment allez vous faire avec les filles? Vous allez continuer à travailler sans vous alimenter ? Mais c'est trop dangereux! Et puis à quoi ça sert?...." Mais comment nous est donc venue cette idée saugrenue ? 

download

Pour dire la vérité, cela faisait déjà plusieurs années que j'y songeais. Une envie de repartir de zéro après une bonne détoxification! Mais entre les 3 grossesses rapprochées et les allaitements en continu, la fatigue constante, le manque de sommeil et de temps pour penser à soi lorsque l'on élève des enfants en bas âge... cela ne semblait vraiment pas être le bon moment et puis surtout je n'avais aucune idée de comment m'y prendre. Il faut dire qu'il y a beaucoup d'a priori sur le sujet... Alors cet été, lors de nos vacances en France, j'ai décidé de me pencher un peu plus sur le sujet et j'ai pris le temps de lire l'ouvrage d'Hellmut Lutzner, recommandé par mon amie Magali, qui l'a lu et testé avec succès.

DSC01695

 J'ai complété cette lecture par un documentaire diffusé sur France 5 et maintenant disponible sur you tube Le jeûne, une nouvelle thérapie? Suite à ces 2 ressources, j'étais bien décidée à me lancer dès mon retour sur Durham! Mon frère était partant pour que nous tentions l'aventure ensemble, histoire de se sentir un peu moins seuls et d'avoir un peu de soutien! Malheureusement je n'ai pas pu le faire au même moment que lui suite à des imprévus de santé (entre les dents de sagesse, et un kyste) et au planning de Louis Jan qui devait s'absenter plusieurs jours de la maison pour des congrès. 

Il m'a fallu attendre mi-septembre pour me lancer! Mais j'ai eu la bonne surprise que Louis Jan ait voulu se joindre à moi! Cette décision était totalement inattendue, mais s'étant légèrement blessé à la jambe il a préféré interrompre ses entraînements de course et il a donc pensé que ce serait une bonne occasion de partager cette expérience de jeûne ensemble! Et avec du recul, je peux dire que ce fut fortement apprécié et cela a rendu les choses beaucoup plus faciles pour moi! Ne pas avoir à cuisiner pour lui, avoir un soutien constant ainsi que de bons échanges quant à nos ressentis... Tout cela a énormément contribué au bon déroulement de ces 5 jours!

Nous nous sommes donc lancés. Tout a commencé la journée du vendredi. On a préparé gentiment notre corps à ce qui allait se passer en ralentissant un peu le rythme et en ayant des repas plus légers. Ce fut notre journée de transition. Le premier jour du jeûne, il fallait débuter par un lavement intestinal pour faire comprendre au corps que l'on passe sur un autre programme énergétique (on ne puise plus l'énergie via les aliments que l'on ingurgite mais via nos réserves internes - et à ma grande surprise ces réserves sont beaucoup plus grandes que ce que l'on peut penser). Le corps prêt, nous voilà partis pour 5 jours de jeûne Buchinger (jeûne aux tisanes, jus et bouillons), avec la nécessité d'un lavement intestinal les 3ème et 5ème jours. Pour être honnête, les deux premiers jours ont été assez difficiles (quelques vertiges, une activité banale nous prenait plus de temps, et puis surtout nous pensions beaucoup à la nourriture! ce week end là par exemple, nous avions organisé le stand de limonade pour Abi  avec la réalisation de petits biscuits maison... un peu dur de résister, mais on a tenu bon!) Les jours suivants ont été beaucoup plus faciles et surtout avec Lj nous n'arrêtions pas de nous émerveiller par rapport au fait que nous nous sentions vraiment bien et avions suffisamment d'énergie pour mener nos journées à bien. Et pour ma part, j'irai même pousser un cran au dessus en disant que je me sentais mieux qu'en tant normal.

Voici pêle mêle ce que j'ai pu constater et apprécier durant cette semaine de jeûne

  • J'ai réalisé qu'il était plus facile de jeûner que de ne manger qu'un peu. La sensation de faim n'est pas du tout la même dans ces deux situations. Dans le 1er cas, mon corps sait qu'il puise dans ses réserves et la tentation est moins grande.
  • Ce n'était pas trop difficile de préparer à manger aux filles et de les voir manger à table, pendant que je "machouillais' mes 250ml de bouillon de légumes!
  • J'avais suffisamment d'énergie pour faire du sport.
  • Plus de temps pour faire autre chose (que de passer du temps aux fourneaux!). Même si cela ne me dérange absolument pas de cuisiner, bien au contraire!
  • Etre plus à l'écoute de mon corps et des signaux qu'il m'envoie
  • Mes pensées étaient beaucoup plus claires et je parvenais à me concentrer beaucoup plus facilement
  • Une confiance en moi plus développée
  • Ce fut une période privilégiée pour une phase d'introspection et de réflexion
  • Des bons moments de complicité et d'échanges avec Lj
  • Etre fière d'avoir relevé le défi et de ne pas avoir abandonné!
  • 4 kg de perdu (bien que je ne courais pas après une perte de poids)
  • Le jour de reprise alimentaire a été un challenge pour moi. Je me sentais tellement bien sans nourriture que j'avais presque peur de me remettre à manger (je sais, cela peut paraître bizarre, mais j'ai vraiment ressenti cela!). Une peur d'autant plus marquée que ces derniers temps je m'intéresse beaucoup à l'impact de la nourriture que l'on ingère sur nos humeurs et émotions... Il y a de plus en plus d'articles à ce sujet
  • Lors du jour de reprise alimentaire, je me suis sentie émotionnellement beaucoup plus fragile, très sensible, les larmes me venaient facilement. Ce fut un gros contraste par rapport aux précédentes journées.
  • Aujourd'hui, ayant repris une alimentation normale, je réalise différente choses
  • J'ai besoin de beaucoup moins de nourriture que ce que je pensais. Maintenant je m'arrête de manger bien avant que mon ventre me signale qu'il est plein!
  • Je mastique plus longtemps et plus consciemment
  • Et pour Lj, j'ajouterai que son goût a changé et qu'il redécouvre certains aliments!
  • Nous voudrions instaurer une fois par semaine, une journée détox avec une nourriture plus légère
  • Et surtout cette première expérience ne restera pas la dernière! Nous comptons bien remettre cela régulièrement durant l'année!