J'avais commencé à rédiger un article sur notre week end passé à Charleston et Savannah, lorsque j'ai réalisé que nous avons passé pas mal de temps en voiture et qu'en y réfléchissant un peu plus, il y a quelques différences concernant les routes américaines et françaises (que ce soit en terme de conduite, de code de la route ou tout simplement au niveau de la relation que les américains ont avec leur voiture). Voici donc un peu pêle-mêle les réflections que je me suis faites:

  • Les modes de transport les plus utilisés aux Etats-Unis sont la voiture et l'avion. 
  • Il faut dire que le prix de l'essence est ridiculement bas aux Etats -Unis. Quand nous sommes arrivés dans le pays, il y a 5 ans, l'essence coûtait $1,79 le gallon (ce qui revient approximativement à 30 centimes d'euros le litre d'essence!) Aujourd'hui , l'essence est à $2,49 le gallon. Augmentation certes, mais cela reste toujours bien bien moins cher qu'en France! 
  • L'intérieur des voitures est fait de manière à optimiser votre confort et votre envie d'y passer du temps dedans. Notamment le petit détail auquel je me suis bien habituée: Un porte cup pour poser sa boisson chaude ou son soda. (J'en reste au thé). 
  • Les voitures d'aujourd'hui sont aussi quasiment toutes équipées d'écrans intégrés sur les repose-tête. 
  • La majorité des voitures sont en mode automatiques. Donc pas de boîte de vitesse. On s'y fait très vite. Ce n'est pas désagréable, mais cela ne m'ennuie de conduire de temps en temps une voiture à "stick" (comme ils les appellent ici). Cela rend la conduite moins monotone :-)
  • Les transport en commun sont quasi inexistants (hormis pour les grandes villes telles que New York, Boston...). Il y a bien quelques bus à Durham mais leur politique n'est pas vraiment encourageante. Il faut forcément avoir l'appoint sur soi lorsque l'on monte dans le bus, la fréquence des passages laisse à désirer. Il y a tout de même un bus à Durham qui quadrille le "centre ville" et qui est gratuit. Mais peu de personnes vivant à Durham l'utilisent.
  • Contrairement à la France, les feux tricolores ne sont pas situés à l'entrée de l'intersection mais de l'autre coté de la chaussée : mieux vaut donc perdre le réflexe de se coller sous le feu, car vous l'auriez grillé (et de plus, vous seriez au milieu du carrefour !)
  • Une autre particularité amusante est l'intersection avec un stop sur chaque voie (4-way, ou 3-way). Tout le monde s'arrête : le premier arrivé démarre d'abord, puis le second, et ainsi de suite. Ce système n'existe pas en France, puisque vous êtes bien lotis en ronds-points! (ceux-ci n'existent pratiquement pas aux Etats-Unis)
  • Dans la plupart des Etats, et sauf mention contraire, on peut tourner à droite lorsque le feu est rouge, si personne ne vient de la gauche. Cette autorisation n'est pas signalée. Elle fait juste partie des règles de conduite implicites que l'on apprend vite à connaître
  • Les autoroutes sont très larges et la plupart du temps, il s'agit de grandes lignes droites interminables, rendant la conduite un peu monotone :-)
  • Lorsqu'il y a plusieurs voies, peu de conducteurs se rabattent spontanément. Cela arrive donc souvent d'être doublé par la droite.
  • Les limites sont de 70 à 75 mph (112 à 120 km/h) sur les autoroutes (c'est pas beaucoup!)
  • Nous n'avons pas vu beaucoup de péages mais nous avons appris une chose, lors de notre périple à New-York: Toujours avoir de l'argent liquide sur soi pour payer et si possible des pièces de  25 et 50 cents. Si vous n'avez pas de quoi payer, ils prennent votre plaque en photo et vous envoient la facture à la maison avec quelques frais de traitement supplémentaire. A certains péages, ils vous donnent un papier sur lequel est noté un site internet. Vous devez vous rendre sur ce site et payer en ligne. Lors de notre passage à New york, nous sommes passés par de nombreux péages différents et nous avons fait l'erreur de ne pas les noter au fur et à mesure, ce qui nous a valu une amende de $30 car nous avions oublié d'en payer une. Erreur que nous ne referons plus!
  • Dans les grandes villes où le traffic est vraiment difficile, il y a des voies spéciales appelées HOV lane (High Occupancy Vehicle). Elles ont été crées pour favoriser le car-pooling (co-voiturage). S'il y a plus de 2 personnes dans une voiture, vous êtes autorisés à utiliser ces lignes. C'est vrai que c'est une autre chose qui m'a surprise en arrivant aux USA... la taille des voitures et souvent on y voit une seule personne. Ça fait un peu mal au coeur.
  • Les routes et autoroutes portant un numéro pair ont une orientation générale est-ouest, celles qui portent un numéro impair : nord-sud
  • Il y a très peu d'aires de repos comme on l'entend à la française. Ici, on peut s'arrêter très facilement mais il faut prendre les bretelles de sorties d'autoroutes et là vous avez un choix parmi 4 ou 5 stations essence et de même pour les fast food, tous les uns à côté des autres (food exit and gas exit). 
  • Pour nous "divertir" pendant ces longues heures de route monotones, il y a d'immenses panneaux publicitaires qui jalonnent les routes. La majeure partie du temps ce sont des pubs pour des assurances santé, des avocats, de la junk food.
  • Les premiers temps où nous circulions sur les autoroutes, nous remarquions des sortes de gros bus mais en fait il s'agit de RV (Recreational Vehicle), Il s'agit de véritables maisons ambulantes, avec tout le confort que vous pouvez trouver chez vous.
  • Lors de notre voyage à Charleston, nous avons vu des panneaux que nous ne connaissions pas jusqu'alors... notamment celui qui indique une route d'évacuation en cas de tornade.

DSC08511.JPG

DSC08513.JPG

DSC08518.JPG

DSC08516.JPG

 Prochaine sortie dans 417 km.....On a le temps de la voir venir :-)

DSC08505