Cela fait un petit moment que je n'ai pas partagé d'articles sur le blog. Je vais être honnête avec vous, je traverse une période difficile et l'envie d'écrire et de partager ne sont pas vraiment au goût du jour. Il semble que 2020 soit THE YEAR pour ce genre de profonde remise en question. Entre ce qui se passe à l'échelle de l'humanité et mon propre cheminement personnel, il y a une sorte de cocktail explosif qui m'éclate à la figure, un trop plein d'émotions très inconfortables qui restent à la surface et que je dois accueillir pour avancer. Je ne l'ai jamais caché. Il y a une sorte de terrain propice à la dépression qui n'est jamais très loin de moi. Ces 20 dernières années, j'ai eu 4 épisodes difficiles à surmonter, avec parfois un traitement médicamenteux nécessaire. 

J'aurai peut-être dû être plus vigilante ces derniers mois avec tous les changements personnels que nous avons vécus: Un nouveau déracinement après 8 ans de vie à Durham, la découverte d'une nouvelle région des Etats-Unis avec une culture très différente, une hiver long et froid, devoir tout reprendre à zéro et reconstruire, l'achat d'une maison, la perspective d'une reprise du travail, et puis la "simple" gestion du quotidien avec 4 enfants... ça fait beaucoup! Et puis on ajoute à tout cela une pandémie et une mise en lumière des inégalités raciales. C'en est trop pour mon petit être hypersensible. 

Cela ne fait que quelques jours maintenant qu'au fond de moi j'ai enfin de nouveau cet espoir que je vais m'en sortir et ne pas rester indéfiniment coincée dans les abysses. Si je prends le temps de vous donner des nouvelles, il y a clairement une amélioration ;-) Mais le chemin est long et inconnu. Il me faut être patiente. Et je souhaite que vous le soyez avec moi également, en acceptant mon absence temporaire sur la blogosphère. Une chose est sûre, les nouvelles reviendront quand le moment s'en fera ressentir.

Merci de votre fidélité.

Sandrine